Quelles sont les origines de l'énergie du système éolien?

Les différents impacts des gaz à effets de serres ont entraîné la promotion des énergies qualifiées de vertes. On peut citer la biomasse, le solaire mais aussi l’éolien. Ce dernier pas encore très connu est déployé le plus souvent sur des sites à caractéristiques spécifiques puisqu’il fonctionne à l’aide du vent. L’interrogation qui subsiste souvent est l’origine de l’intrant principal utilisé dans ce système qui est le vent. Selon les études scientifiques il est la résultante de trois différentes forces. En voici un bref aperçu!

La pression solaire

La force de pression du soleil est l’une des premières origines du vent. En réalité l’atmosphère naturel est composée de gaz généralement fluides donc sensibles aux variations de température et surtout de pression. Les rayons du soleil chauffent donc ces gaz de façon variée selon la position géographique. Cette énergie provoquée par le soleil crée des mouvements des molécules de gaz qui sont renforcés par les courants des océans et glaciers qui constituent l’une des forces composant le vent. Pour en savoir plus, cliquez ici!

La force de Coriolis

Elle est la deuxième force composante du vent utilisé par le système éolien. Elle permet surtout de comprendre le côté imprévisible et presque permanent du vent. De façon basique la force de Coriolis est une force centrifuge qui exprime l’énergie résultante du mouvement d’un corps par rapport à la rotation d’un autre. Dans la pratique, il faut retenir que la rotation de la terre provoque des mouvements des particules de l’atmosphère, par ricochet donc du vent!

La force des reliefs terrestres

La troisième composante du vent n’est rien d’autre que l’une des conséquences directes des deux autres premières forces citées à savoir celles du soleil et de Coriolis. En réalité les mouvements créés par le soleil et la rotation terrestre se heurtent à certains éléments du relief naturel. Ces particules se retrouvent donc déviées parfois de leurs trajectoires de base et en jouant sur l’intensité de leurs déplacements. Il est ainsi compliqué de maîtriser la force globale du vent!